2017-05-10
94ème anniversaire de naissance de Leader National d'Azerbaïdjan, Heydar Aliyev

Le 10 mai 2017, le peuple Azerbaïdjanais rend hommage solennel à l’un des plus éminents hommes politiques, fondateur de l'état national contemporain, ayant laissé des traces indélébiles dans nos mémoires collectives, l’ancien Président et Leader Nation de la République d’Azerbaïdjan,  Heydar  Aliyev.

Commémoration du 94ème anniversaire de  Heydar Aliyev est une occasion de s'attarder brièvement sur l'héritage plein d'enseignement, que cet illustre bâtisseur d'état azerbaidjanais fut léguer à la postérité.

Heydar Alirza oglu Aliyev est né le 10 mai 1923 dans la ville de Nakhitchevan de l’Azerbaïdjan. En 1939, Diplômé de l’Ecole pédagogique de Nakhitchevan, il a continué ses études à la faculté d’architecture de l’Institut d’ Industrie de l’Azerbaïdjan. Avec le déclenchement du Deuxième Guerre Mondiale il a dû arrêter ses études pour continuer son carrière dans le Commissariat du Peuple de Nakhitchevan. En 1944, il entre dans des structures de sécurités de l’Azerbaïdjan, puis continue sa formation à Leningrad (actuel Saint-Pétersbourg), par la suite à la faculté de l’histoire de l’Université d’Etat d’Azerbaïdjan. Il se fut promu à la position l’adjoint au chef du Comité de Sécurité d’Etat d’Azerbaïdjan, puis en 1967, le  chef de cette structure.

En 1969, Heydar Aliyev devient le Premier Secrétaire du Comité Central du Parti Communiste d’Azerbaïdjan. A ce poste, il réussit d’obtenir des résultats remarquables dans la solution des problèmes économico-sociale en Azerbaïdjan et il gagne sa popularité parmi des citoyens de l’Azerbaïdjan pour sa capacité administrative et son professionnalisme. En décembre 1982, il été élu su Bureau Politique du Comité Central du Parti Communiste de l’Union Soviétique et nommé Premier Adjoint au chef du Conseil des Ministres de l’URSS. En 1987, il démission de ses postes par son désir. 

En rentrant à Bakou, puis à Nakhitchevan en 1990, il fut élu à l’Assemblée Suprême de Nakhitchevan en 1991 et devenu son président jusqu’au 1993. Les événements tragiques survenus en Azerbaïdjan et l’occupation des territoires par les forces armées de l’Arménie, lui oblige de venir à Bakou pour œuvrer à la sauvegarde de l’indépendance récemment restaurée et continuer de mettre sur son pied ce nouvel état. En octobre 1993, il est élu président de la République d’Azerbaïdjan

Il convient de souligner l’apport indéniable du Président H.Aliyev au rétablissement de souveraineté de l’Azerbaïdjan, confronté à l’instabilité politique et des tensions civiles et interethniques. Nous devons nous rappeler, qu’à l’époque cette tâche ne fut aucunement relevée par tous les dirigeants, ayant précédé Heydar Aliyev au poste des responsables suprêmes de l’Azerbaïdjan.

Ayant en 1993 repris le pays en proie à la guerre civile et le démembrement patent, lié à l’occupation de la région du Haut-Karabakh par les forces armées de l’Arménie, Heydar Aliyev parvint à en rétablir un ordre.

La stabilité durement acquise dans les années 1993-95 ont permis à l’Azerbaïdjan d’envisager l’avenir plus sereinement, se penchant, notamment sur la valorisation de ses richesses énergétiques abondantes, permettant postérieurement pour le pays d’entrouvrir les vois vers l’indépendance, la reconnaissance de sa prépondérance et l’obtention de notoriété aussi bien régionale qu’internationale.

Le « Contrat du siècle », signé en septembre 1994 avec le Consortium International put entrouvrir le secteur des hydrocarbures du pays aux investissements étrangers, permettant, dans une large mesure, d’assurer pour les années à venir le relèvement économique sans précédent de l’Azerbaïdjan. Les projets d’acheminement des hydrocarbures du pays vers les marchés internationaux furent ainsi envisagés et seront à l’avenir matérialisés par ceux qu’on appelle aujourd’hui de l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan et de gazoduc Bakou-Tbilissi-Erzeroum,  l’émanation et la consécration de l’esprit à la fois lucide et clairvoyante du Président Aliyev.  Il faut se rappeler qu’il y avait beaucoup d’entraves contre la réalisation de ces projets d’envergure et que seule par la sagesse de cet homme politique on a pu surmonter les difficultés.

La conception de la politique extérieure, basée sur le principe, ce qu’on appel, multi-vectoriel et de bon voisinage, ayant permis à notre pays d’enrayer les moments de tension dans ses rapports souvent complexes et tumultueux avec les pays voisins. Il a œuvré pour renforcement des relations de bon voisinage avec la Russie et l’Iran pour résoudre des questions à l’ordre national, mais aussi s’en chargea développer les relations d’Azerbaïdjan avec les pays occidentaux. L’orientation politique du pays envers les structures auro-atlantiques était un atout important qu’il a pu surmonter. A la suite de cette politique l’Azerbaïdjan est devenu le membre du Conseil de l’Europe, a développé ses relations avec l’UE, l’OTAN et bien d’autres structures européennes.

Le chapitre du conflit du Haut-Karabakh ne cessa d’hanter le président H.Aliyev qui œuvra inlassablement pour le rétablissement de souveraineté nationale par le biais de la libération de la région du Haut-Karabakh et de sept provinces adjacentes, se trouvant sous une occupation militaire arménienne. En dépit des pressions exercées, il en resta jusqu’à la fin de sa vie vigoureusement attaché à la recherche des solutions juste et équitable de ce conflit sur le base de respect de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan, conformément aux résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Au cours de ses nombreux déplacements et d’innombrables discours aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger, Président H.Aliyev essaya de faire entendre la voix juste de l’Azerbaïdjan, subissant une agression de l’Arménie, amenant à l’amputation de 20% de son territoire et à l’apparition d’un million de réfugiés et de personnes déplacés.

Par ailleurs, dans la voie de renforcement de l’Etat, il était l’initiateur des différentes réformes institutionnelles qui sont appréciées par les organisations internationales. En 1995, la nouvelle constitution adoptée par le suffrage universel du peuple est devenu le symbole des changements démocratiques du pays. Par sa nouvelle constitution, l’Azerbaïdjan était doté des institutions démocratiques modernes au service du peuple.

En 1998, avec plus 76,1 pour cent des voix, il est réélu le Président de la République d’Azerbaïdjan au suffrage universel direct. Par son initiative, le Premier Congrès  des azerbaïdjanais du monde a été organisé à Bakou pour améliorer et mieux coordonner les activités de la diaspora azerbaïdjanaise à l’étranger.

Heydar Aliyev, Leader National d’Azerbaïdjan, est décédé le 12 Décembre 2003 et le 15 décembre, a été enterré dans l'Allée d'honneur à Bakou.

 

bakushop_1